Définition
Le code à barre code
une information sous forme graphique dans le but de récupérer
l’information par lecture optique. L’information
codé;e peut-être du texte,
des chiffres, des caractères de ponctuation ou
encore une combinaison
de ses derniers. Pour un décodage plus aisé
les barres sont de couleur noire sur fond blanc.
Fonctionnement
L’information encodée
sous forme de barres est décodée par analyse
de l’intensité lumineuse captée par un récepteur
photosensible suite à l’ éclairage des barres par
une source lumineuse. L’information reçue est convertie
en numérique puis convertie en ASCII.
Utilité des codes
à barres

Le code barre à été conçu
pour pallier aux erreurs et a la relative lenteur de la
saisie des informations. Celle-ci permet également
une diminution des coûts.
Avantages
Fiabilité : une erreur sur 10
000 à 1 000 000 de codes lus.

  • Redondance
    de l’information sur la hauteur.
  • Faible coûts d’impression.
  • Facilité de lecture : le décodage
    est correct quel que soit sa taille ou son orientation
  • Le code à barres permet une saisie simplifiée
    et un gain de temps considérable.

Les differents codes

GENCODE – La grande distribution et la presse
– EAN 13 Pour l’identification des unités consommateur.
– ITF Pour l’identification des unités de conditionnement.(le carton). Migration vers EAN 128
– EAN 128 Pour l’identification des unités de d’expédition.

GALIA -L’industrie automobile.
Construit autour du code 39, ce standard identifie les unités d‘expédition et de conditionnement échangées entre les équipementiers et les constructeurs automobiles

L’industrie pharmaceutique avec CIP – Club Inter Pharmaceutique.

CODE 39 (En France et dans la majorité des pays européens) Pour l’identification des unités consommateur. (le produit).

CIP HR (2/5) Spécifique au marché français.
Prestataires logistique – TRANSPORTEURS

GTF Définit la structure du code à barres incluant entre autre le code postal, l’id transporteur, l’id expéditeur, n° de colis, etc.

Codes Linéaires
2/5 Entrelacé
-Numérique
-Longueur variable
-Caractère de contrôle
-Bidirectionnel
Codabar / Monarch
-Numérique et $ : / – . + 
-Longueur variable
-Auto-contrôlé Bidirectionnel Discret
Code 39
-Alphanumérique et /*-.+$%
-Bidirectionnel Discret Auto-contrôlé
Code 128
-Table Ascii -Longueur variable
-Auto-contrôlé
-Continu Bidirectionnel
EAN / UPC
-Numérique
-Longueur fixe (5/8/13…)
Code 11
-Longueur variable
-Discret
Codes bidimensionnels
QR Code

(Encodé : 01234ABCDEF)
-Alphanumérique et — Espace : $ % * + –
. : / ;
-4 niveaux de sécurité
DATAMATRIX

(Encodé : 01234ABCDEF)
-Table Ascii/Iso
-Longueur 2000 Ascii / 1000 Iso
-4 niveaux de sécurité
PDF 417
Bidimensionnel / Empilé

(Encodé : 01234ABCDEF)
-Table Ascii/Iso
-Longueur 2000 Ascii / 1000 Iso
-8 niveaux de sécurité
Codes empilés
Code 16 K
– Alphanumériques
– 5 à 10 caractères par lignes
Codablock

(Encodé : 01234ABCDEF)
– Alphanumériques
– 1 à 22 voir 44 caractères par lignes,
pour le Codablock F

Code 2 dimensions

Les Codes Barres Linéraires Empilés
Ces symbologies sont dérivées des codes linéaires et ont été inventées dans le but de procurer une plus grande densité d’informations à surface équivalente.

Le plus représenté est Le PDF 417. Il offre une intégrité des données grâce à une redondance de l’information dans le code (différents niveaux de sécurité permettant la lecture même en cas de destruction partielle du code) ainsi que l’encodage de données graphiques, binaires ou même cryptées.

Il est constitué de plusieurs codes-barres linéaires empilés les uns sur les autres.
Chaque ligne contenant sa " position " dans le message. Ils doivent être lus verticalement avec un lecteur à balayage automatique( type CCD, Imageur linéaire ou Laser ) ou par un lecteur 2D.

Les Codes Matricielles 2D
Utilisant des algorithmes d’encodage ne reposant plus sur la notion d’espaces et de barres, mais sur le décodage d’éléments graphiques, ils permettent de contenir dans un espace extrêmement réduit un maximum d’informations (jusqu’à plus de 100 caractères / cm².) C’ est le cas des codes DataMatrix et Aztec.
Ils intègrent des niveaux de sécurité variables (redondance de l’information en plusieurs endroits du code afin d’en assurer l’intégrité en cas de destruction partielle).
Les codes de type MATRICIELS  nécessitent une technologie de capture vidéo de l’image et non plus un simple faisceau de lecture.
L’utilisation des technologies caméras 2 dimensions est obligatoire.

EAN 128

Codification EAN 128
La codification des suremballages d’expédition et de transport des produits (cartons, fardeaux, palettes) doit dorénavant présenter outre le code article du produit, un certain nombre de variables du type date de fabrication, DLC, DLUO, numéro de lot etc…

Symbologie EAN 128
La symbologie UCC/EAN 128 est la seule symbologie utilisable sur l’étiquette logistique standard EAN. Cette symbologie alphanumérique et à longueur variable peut encoder plusieurs informations dans un même code à barres. L’EAN 128 se caractérise par :

. Le caractère  » fonction1  » : la symbologie EAN 128 se distingue de la symbologie 128 par l’utilisation en première position, après le caractère de début du symbole, d’un caractère non signifiant en termes de données, le caractère fonction 1 (FNC1)

. Le catalogue de données : l’EAN 128 peut traduire différentes données, chacune étant repérée à l’intérieur du code à barres par un identifiant de données ou AI.

Un identifiant de données est un préfixe qui définit un champ de données, sa nature et sa longueur. Ce préfixe est composé de 2 à 4 caractères

La donnée elle-même est exprimée en caractères numériques et/ou alphabétiques. De longueur fixe ou varaible, elle est au maximum de 30 caractères.

La longueur totale du code à barres ne doit pas être supérieure à 48 caractères et dépasser 16,5 cm..

Accord de coopération
Editransport et Gencod EAN France ont signé le 16 mars 2000 un accord de coopération visant à faciliter et à généraliser l’utilisation des standards EAN pour l’identification automatique des unités d’expédition dans le monde du transport. Les acteurs de la chaîne du transport bénéficient, grâce à cette coopération, de standards communs pour le suivi des unités d’expédition ainsi que pour les échanges de données informatisés en conformité avec les normes internationales.

spécifications techniques
Les spécifications techniques sont disponibles auprès de Gencod-EAN France, nouvellement appelé GS1 France: http://www.gs1.fr/