Le facteur primordial pour le choix d’une imprimante est votre impératif de production. Choisissez de préférence la technologie en fonction de celui-ci.La qualité d’impression dépend de l’imprimante et du support utilisé.L’objectif d’une imprimante code-barres est d’éditer des étiquettes qui seront lisibles au moment où la lecture sera effectuée.Les meilleurs résultats sont donnés par les technologies thermique et transfert thermique.

Les differentes technologies d’imprimantes
Les imprimantes matricielles
Des aiguilles viennent frapper le ruban encreur situé au-dessus du support d’impression (étiquette). Le ruban est un rouleau dont la noirceur diminue au fur et a mesure des impressions. Il doitêtre changé lorsque la densité d’encre devient insuffisante pour une impression de qualité.

Qualité:
– Faibles co ûts d’impression
– Grande largeur d’impression
– Robustesse

Inconvénients:
– Impression bruyante
– Grande largeur d’impression
– Robustesse

Les imprimantes à jet d’encre bureautique
C’est par projection d’encre liquide que les imprimantes à jet d’encre réalisent l’impression. Ce système d’impression ne permet pas des contrastes élevés entre zones blanches et zones noires car une fois projetées, les bulles d’encre éclatent en fines gouttelettes.La netteté du tracé est de ce fait réduite et peut venir gêner la lecture d’un code à barres.

Qualité:
– Souplesse de mise en page
– L’imprimante peut être utilisée pour d’autres tâches bureautiques
– Grande largeur d’impression (A3+)

Inconvénients:
– L’impression d’étiquettes est réalisée sur planche
– Point d’impression rond
– Qualité d’impression moyenne malgré des résolutions élevées
– Inadapté à une utilisation intensive.
– Coût des encres

Les imprimantes lasers
Les imprimantes laser réalisent des impressions précise. L’encre sous forme solide est d’abord transformée en poudre très fine et est attirée sur un bloc photorécepteur sensibilisé par un rayon laser. Celle-ci est ensuite déposée sur le support d’impression puis chauffée par un four. Elle est ainsi fixée sur le support.
Le principe d’impression supposé économique se transforme en véritable gouffre financier des lors qu’il s’agisse d’imprimer des codes à barres nécessitant une quantité d’encre importante (4 à 5 fois plus que l’impression d’un texte de 1000 caractères).

Qualité:
– Souplesse de mise en page
– L’imprimante peut être utilisée pour d’autres taches bureautique
-Grande largeur d’impression (A3)
– Qualité d’impression élevée

Inconvénients:
– L’impression d’étiquettes est réalisée sur planche.
– Les étiquettes doivent utiliser une colle supportant le passage par le four
– Point d’impression rond
– Coût du consommable pour des taux de noircissement important
– Inadapté à une utilisation intensive.

Les imprimantes thermiques et à transfert thermique
Les imprimantes thermiques et transfert thermique permettent une disposition totalement libre des zones à imprimer.Les étiquettes thermiques ou transfert thermique peuvent être réalisées sur différents types de support: papier, papier à double encollage, cartonnette, polyester, y compris des supports déjà imprimés sur lesquels on vient "repiquer" un code-barres et du texte.Deux catégories de support thermique existent sur le marché: les supports blancs non protégés, très économiques mais dont la durée de vie est très restreinte et les supports blancs surfacés. Le papier thermique blanc surfacé présente de bonnes qualités de durée de vie, une apparence excellente. Il ne se prête pas à la lecture infrarouge. Tous les supports thermiques ont intrinsèquement une bonne résistance à l’abrasion.

Imprimantes thermiques
Les imprimantes thermiques ne déposent pas d’encre sur le support.
C’est le support lui-même qui noircit sous l’action de la chaleur produite point par point par la tête thermique. La tête d’impression est constituée par une ligne de POINTS CARRES, dont la juxtaposition permet donc l’impression de barres contrastées.

Avantages:
Les imprimantes thermiques sont plus simples mécaniquement car elles n’utilisent pas de rubans. Les problèmes de plissage du ruban et de sa détection ainsi que le réglage de l’embrayage sont ainsi évités. Le changement de consommable est plus rapide puisqu’on ne change que le support (ex : rouleau d’étiquettes…)

Inconvénients:
L’étiquette étant exposée au cours de sa vie à différentes sources de chaleur celle-ci noircira rendant la lecture difficile. Ainsi les imprimantes thermiques sont conseillées pour les applications
de courte durée. La durée de vie de la tête thermique est souvent réduite (inférieur à 30 km). De plus, nous avons un effet un phénomène d’abrasion important entre le support et la tête thermique. Celui-ci peut être encore plus important dans le cas d’un support pré imprimé non adapté et dans ce cas, on peut descendre à une durée de vie inférieure à 5 km !

Imprimantes à transfert thermique
L’imprimante à transfert thermique fonctionne avec un support non traité et du film thermique.Le film thermique passe entre la tête thermique et le support à imprimer, la tête d’impression thermique va permettre de transférer l’encre du ruban sur le support.

Avantages:
La durée de vie de l’étiquette peut être très longue avec une très bonne tenue à la température, à l’abrasion et aux solvants (en fonction du support et du film utilisé). Il existe une grande variété de supports (papier,
synthétique…). La lecture infrarouge des scanners ne pose aucun problème. L’étiquette imprimée résiste aux ultraviolets.Un autre avantage du transfert thermique est lié à la durée de vie de la tête thermique qui est dans ce cas plus importante, généralement entre 50 et 100 km. Le ruban thermique joue un rôle protecteur pour la tête, en effet, il possède normalement une fine couche à base de produits siliconés qui vient au contact de la tête et en réduit le coefficient de frottement.

Inconvénients:
Les imprimantes à transfert thermique mettent en œuvre une mécanique plus complexe liée
à la présence du ruban encreur. Le changement de consommable est plus long puisqu’on utilise une bobine d’étiquettes et une bobine de ruban thermique (deux consommables).

Aide à la décision
Bien choisir une imprimante, c’est trouver l’adéquation entre l’utilisation et les contraintes techniques.

Qu’est-ce qui est imprimé ?
Une étiquette ?
Un document ?
Un ticket ?
Quelle en est la taille et la forme ?
Quel type de marquage est employé ?
Quel est la taille du message à écrire ?

Quelle est la catégorie de l’imprimante?
Quel est le volume à imprimer ?
En combien de temps ?
La durée de vie de l’étiquette souhaitée ?

L’impression sera t-elle manuelle ou automatisée ?
Dépose automatique ou manuelle ?
Directe ou différée ?
Champs transmis par le réseau ?
Saisie manuelle ?

Quelles sont les spécifications du code ou graphique lui-même?
Symbologie existante ou envisagée ?
Nombre de caractères/cm ?
Y a t-il un ou plusieurs codes-barres par étiquette ?
Quelle en est la longueur ?

Quel est l’environnement de l’utilisation?
Où est-ce que l’imprimante va être employée ?
Quelles sont les températures généralement constatées?
Quel niveau d’humidité ?
Quel est le type de la lumière ambiante ?
S’agit-il d’un environnement industriel ou hostile ?

Quelles sont les exigences de l’interfaçage?
Contraintes liées au parc informatique existant ou a l’environnement.